samedi 31 octobre 2009

LE VERTIGE DES URNES


           Que se passe-t-il dans une campagne avant que l'électeur - ou l'éditrice - entre dans l'isoloir? Comment a-t-on fait pour lui "vendre" un homme, un programme, un parti, des idées? Les médias font-ils les présidents? La publicité politique a-t-elle un vrai pouvoir? Parce que ces questions le concernent de près, Jacques Séguéla a été saisi par le vertige des urnes. Un vertige né de toutes les campagnes électorales qu'il a suivies, en France comme à l'étranger. 



Car ces dernières années, le plus médiatique des publicitaires français a mis son talent de la communication au service de nombreux candidats désormais au pouvoir. Si ses affiches et ses conseils pour Francois Mitterrand ou Lionel Jospin sont célèbres - il en brosse toutefois des tableaux nouveaux -, on connaît moins ses aventures avec l'Israélien Ehud Barak, le Chilien Ricardo Lagos, les leaders des pays de l'Est - kwasnieski en Pologne, Antall en Hongrie... et tant d'autres. 

Ce sont ces rencontres, instructives, cocasses, étonnantes, qu'il raconte. Dans ces révélations sur les coulisses des élections en France comme à l'étranger, riches d'anecdotes sur les us et coutumes des milieux  politiques ainsi que sur le rapport à la publicité de quelques grands de ce monde, qui plonge dans l'âme des peuples et de leurs chefs, Jacques Séguéla livre ses secrets de campagne et démontre le rôle de la communication dans la vie politique. Votez, les publicitaires essaient de faire le reste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire