lundi 22 octobre 2012

Montebourg, sa marinière et le “Made in France”: ridicule/pas ridicule ? by Atlantico



Arnaud Montebourg apparaît en marinière sur la couverture du Parisien Magazine à paraître ce vendredi. S'agit-il d'une véritable méthode pour défendre le "made in France" ou simplement d'un coup de communication ?






Atlantico : Arnaud Montebourg apparaît en marinière, tout en portant un robot Moulinex, sur la couverture du Parisien Magazine à paraître afin de défendre le "made in France". Que pensez-vous de cette couverture ?

Jacques Séguéla : Arnaud Montebourg est le seul ministre du gouvernement à être bondissant et rebondissant. Il contraste avec Manuel Valls qui souhaite être droit dans ses chaussures et prudent afin de jouer son avenir politique. Il souhaite probablement devenir Président un jour. Pour sa part, Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie est très occupé et communique peu là où Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, est souvent pris par ses déplacements à l'étranger.

Son ministère lui demande des actions immédiates de même que son propre poste, celui de ministre du Redressement productif, est particulièrement exposé aux effets et conséquences de la crise. Mais Montebourg est flamboyant ce qui l'écarte et l'éloigne du public alors bien même qu'il est le défenseur des travailleurs. Ainsi, il se rend "sympathique", "naturel et "authentique".

Les personnalités politiques n'hésitent pas à se mettre en avant lorsqu'ils font du jogging ou du vélo. Ils ont la nécessité de prouver qu'ils sont comme la plupart des Français alors que, dans le même temps, on leur demande de s'en éloigner en faisant preuve de hauteur et de charisme au niveau national. A l'exception des situations ridicules, peu crédibles ou populistes, il n'y a pas de mal à voir un homme politique se mettre ainsi en avant. La peopolisation peut faire du bien à l'image. Mais c'est à double tranchant car si cette dernière est mal menée, elle peut écorcher une personnalité.

Cette couverture d'Arnaud Montebourg ne me choque pas. Un peu de convivialité, d'authenticité et d'humour dans le contexte économique actuel ne gêne pas d'autant plus que nous sommes un des pays les moins "patriotiques" en termes de consommation.

Sophie Fontanel : Je ne trouve pas que ce soit ridicule, on est habitué à ce vêtement. Cela ne me gêne pas. Ce qui m'amuse en revanche, c'est de voir le monde qui d'habitude méprise la mode, en disant que le vêtement n'est pas important, s'insurge presque quand quelqu'un change de style. On a l'impression que c'est un scandale : si la mode n'est pas si importante où est le problème ?

Effectivement, ça me gênerait qu'un ministre soit en déplacement en Syrie en marinière car ce serait ne pas respecter le protocole de neutralité mais, vu le contexte, il n'y a rien de choquant. Je suis plus interpellée par l'objet qu'il a à la main : c'est insolite et très intéressant de voir que tout le monde se focalise seulement sur sa tenue.

Je ne serai pas langue de bois mais il n'y a pas si longtemps, dans le Daily Elle, nous avions habillé François Hollande d'une marinière. Ce n'est pas un vêtement neutre, mais c'est volontaire.

Les hommes politiques détestent la mode, tout comme les femmes qui ont peur de passer pour des personnes qui passent trop de temps à choisir leurs tenues. Mais pour cette photo, ce n'est pas le propos : il a mis cette marinière car elle est française. Anna Wintour, la rédactrice en chef de Vogue, appelle cette tenue un "breton". C'est un vêtement emblématique de la France partout dans le monde. Les japonais adorent et en fabriquent beaucoup pour les vendre ensuite à prix d'or.

Ainsi, Arnaud Montebourg s'habille en made in France et défends les valeurs françaises. Ce n'est pas choquant, c'est de l'humour : ce qui est dangereux c'est de voir à quel point les portes de l'humour se referment autour de nous. Quand Barack Obama est reçu sur le plateau du Ellen Degeneres Show, il se met à danser, il est lui aussi dans le deuxième degré. Il revendique ce décalage. Cette Une est dans le même registre. Nous savons pertinemment bien qu'il ne va pas au Conseil des ministres dans cette tenue. Nous sommes habitués à voir les hommes politiques en cols serrés et là, d'un coup, nous apercevons cette peau et la potentielle douceur de son cou.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire