vendredi 14 décembre 2012

SUP DE PUB - Décembre 2012


Ma chère fille de pub, mon cher fils de pub, 




Te voici à l’aube de ta vie professionnelle. Permet à celui qui est au crépuscule de la sienne de te glisser un conseil de vieux con. 
Le monde se partage en deux mondes. Les croyants et les athés, le nord et le sud, la gauche et la droite, les riches et les pauvres.





Qu’importe ! L’appartenance à l’une ou l’autre de ces castes n’aura guère d’influence sur ton destin. 
Tu seras ce que tu décideras d’être. Ta réussite est affaire de caractère et non de religion, de race, de fortune pas plus que de diplôme, elle se jouera sur ton état d’âme et ton état d’esprit. 

Le succès va à ceux qui espèrent, l’échec à ceux qui se désespèrent. Les optimistes ont inventé l’avion, les pessimistes le parachute : choisis l’avion. Il te mènera plus vite, plus haut, plus loin et jusqu’à caresser les étoiles. 

Refuse ce pessimisme ambiant que nos politiques sécrètent tel un venin mortifère. Qu’ils soient d’un bord, clowns blancs d’un état aux abois. Qu’ils soient d’un autre, clowns tristes d’une opposition aux enfers. 

Protège toi de ce défaitisme de nos médias colporteur de drame et de scandale lorsque ce n’est pas de peur et de haine. 

Garde toi de cet immobilisme de notre société lyophilisée en mal d’allant, en mal de talent. 

Fuis les bras cassés, soit de la race des poings levés, relève toi les manches, et relève la tête, bouge toi les neurones. 



Bouscule le déjà fait, le déjà vu, le déjà dit. 

Sois de toutes les espérances et de toutes les avancées. 

Prévert disait il y a ceux qui croient, ceux qui croient croire, et ceux qui croa croa. 
Toi, crois en toi et invente ton siècle. 
N’ai de nostalgie que du futur. Le futur, c’est sa chance, a de l’avenir. 
Fais de l’avenir ta chance. 
Demain t’appartient.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire