jeudi 4 avril 2013

JACQUES SÉGUÉLA ET LUC FERRY: LE FACE À FACE RUTH ELKRIEF

Jacques Séguéla, publicitaire, consultant chez Havas et Luc Ferry, philosophe, ancien ministre de l’Education nationale reviennent sur la communication de Jérôme Cahuzac. L’ancien ministre du Budget a avoué posséder des comptes à l’étranger, entraînant une avalanche de réactions politiques. Pour Jacques Séguéla, Jérôme Cahuzac "aurait dû avouer sa faute tout de suite", car la crédibilité et l’efficacité du président est touchée. Luc Ferry, lui, cite Nadine Morano: "l’homme est pardonnable, mais le politique ne l’est pas".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire