mardi 3 septembre 2013

Exclusif – Pour le publicitaire Jacques Séguéla: «demain un jeune qui n’aura pas de Samsung Galaxy Gear à 20 ans aura raté sa vie»



Le Salon de l’électronique IFA 2013 de Berlin ouvre ses portes au grand public en fin de semaine. Une foule de nouveautés vont enflammer les médias. Sollicité en fin de semaine dernière par e-mail, le publicitaire Jacques Séguéla livre ses premières impressions à la veille de la présentation de la Samsung Galaxy Gear, l’une des premières montres connectées du marché.

Le sulfureux publicitaire français, connu pour son franc-parler et son sens de la formule, serait presque sur le point de lâcher sa Rolex, dont il disait il y a peu encore «Tout le monde a une Rolex. Si à 50 ans on n’a pas une Rolex, on a raté sa vie». Tourné vers le futur, il scande désormais «Demain un jeune qui n’aura pas de Samsung Galaxy Gear à 20 ans aura raté sa vie»! Interview.

Découvrez ci-dessous les réponses à mes questions. Remarquez qu’il ne dit pas clairement s’il jettera sa Rolex aux orties, mais revendique par contre son amour pour les produits de la pomme!

Une révolution est-elle en train de se préparer? Que vont apporter les montres connectées?

La révolution des objets connectés est la dernière étape en date de cette révolution digitale qui change notre rapport au monde, à l’autre et à nous même. Et pourquoi pas demain notre civilisation? Au salon de l’électronique grand public de Berlin la montre Galaxy Gear de Samsung, volera la vedette à tous les autres exposants. Bref, la mode est au tout connectée. A quand l’Homo-connectus relayant l’Homo-sapiens?

Quels nouveaux services ou produits pourraient changer notre vie?

Le robot personnel AWABOT, pour 5000 euros, vous suit en classe, se rend virtuellement en salle de cours, si vous ne pouvez y être, vous assiste pour vos devoirs et vous, localise pour le plus grand bonheur de vos parents. Cher, cher pour l’instant, mais il vaudra 1000 euros dans cinq ans. Les prochaines rentrées des classes seront connectées!

Quel impact sur notre société de l’information? Existe vraiment un marché?

John Galbraith, grand économiste, avait professé au XXe siècle: «l’information sera la monnaie de l’avenir». Elle est plus que cela, un faiseur de monnaie, mais plus encore, un créateur de lien instantané et universel, ouvert à tous. C’est le grand passage de la dictature de l’information comme de la pub, à la Démocratie participative de la communication. Le consommateur, hier privé de tout droit de réponse, a pris le pouvoir. Il ne le perdra plus.

Pensez-vous qu’il existe vraiment un marché pour la montre connectée? Les horlogers suisses devraient-ils préparer la riposte? Allez-vous troquer votre Rolex contre un tel bijou?

Pour l’heure la Galaxy comme l’Apple tiennent plus du gadget de science-fiction que de l’outil quotidien. Trop gros, trop visible, trop sophistiqué pour un écran minimal, mais comme pour le smartphone les progrès vont être considérables. Rolex n’a qu’à bien se tenir: «Demain un jeune qui n’aura pas de Samsung Galaxy Gear à 20 ans aura raté sa vie».

Etes vous plutôt Apple iWatch ou Samsung Galaxy Gear ?

Je suis un Apple congénital même si Samsung est souvent plus performant, mais chez moi la prime à l’inventeur, au design, donc à la marque, reste le premier moteur, de séduction.

Propos recueillis par Xavier Studer

Aucun commentaire:

Publier un commentaire